15/04/19
Décryptage

Permis de déroger pour expérimenter : novation pour l'innovation dans la construction

Les conditions de mise en œuvre du nouveau «permis d’expérimenter» ont été précisées

L’article 49 de la loi n°2018-727 du 10 août 2018 dite loi ESSOC a autorisé le gouvernement à prendre par ordonnance toute mesure visant à faciliter la réalisation de projets de construction et à favoriser l’innovation. Cela a donné lieu à l’adoption de l’ordonnance n°2018-937 du 30 octobre 2018 visant à faciliter la réalisation de projets de construction et à favoriser l'innovation, entrée en vigueur de 1ernovembre.

Celle-ci autorise les maîtres d’ouvrages des opérations de construction de bâtiments soumis à autorisation d’urbanisme à déroger à certaines règles de construction applicables, par la mise en œuvre de moyens innovants d’un point de vue technique et architectural, s’ils démontrent qu’ils parviennent à des résultats équivalents à ceux découlant de l’application des règles auxquelles il a été dérogé.

Pour ce faire, il leur appartient de joindre à leur demande d’autorisation d’urbanisme une attestation établie par un organisme compétent, notamment un contrôleur technique agréé, relative au caractère équivalent des résultats obtenus. C’est ce qu’on a appelé le « permis d’expérimenter ».

L’intervention d’un décret d’application était nécessaire, afin d’en préciser les conditions de mise en œuvre. C’est ce qu’est venu faire le décret n°2019-184 du 11 mars 2019, lequel abroge le décret du 10 mai 2017 portant expérimentation en matière de construction.

 

PRECISIONS APPORTEES PAR LE DECRET DU 11 MARS 2019 

  • Qu’est-ce qu’un moyen innovant d’un point de vue technique ou architectural ? 

Sont réputés innovants des moyens non pris en compte dans les règles de construction en vigueur.

  • A quelles règles de construction est-il possible de déroger ?

Dans le domaine de la sécurité et de la protection contre l’incendie : Les règles relatives à la résistance au feu et au désenfumage des bâtiments d’habitation et des établissements destinés à recevoir des travailleurs (Article R.111-13 du CCH ; articles R.4211-1, R.4216-16 et R.4216-29 du code du travail) ;

Dans le domaine de l’aération : Les règles relatives à l’aération des logements (Article R.111-9 du CCH)

Dans le domaine de l’accessibilité du cadre bâti : Les règles relatives :

  • A la construction des bâtiments d’habitation collectifs et à leurs abords et d’établissements recevant du public et à l’aménagement d’installations ouvertes au public ; (Articles R.111-18-1, R.111-19-2 du CCH)
  • Aux établissements recevant du public existants ou créés dans un cadre bâti existant et aux installations ouvertes au public existante ; (Article R.111 19-7 du CCH)

(Sauf en ce qui concerne les règles d’application de la possibilité de recourir à des solutions d’effet équivalent)

Dans le domaine de la performance énergétique et environnementale et des caractéristiques énergétiques et environnementales : Les règles relatives :

  • Aux caractéristiques thermiques des bâtiments nouveaux de bureau, d’enseignement, d’établissement d’accueil de la petite enfance et à usage d’habitation faisant l’objet d’un permis de permis de construire ou d’une déclaration préalable à compter du 1er janvier 2013 (Article R.111-20 du CCH ; article 2 décret n°2010-1269)
    A l’amélioration des performances énergétiques des bâtiments existants lorsque le coût total prévisionnel des travaux de rénovation portant sur l’enveloppe d’un bâtiment d’une SHON supérieure à 1000 m2 et ses installations, soit sur sa seule enveloppe, est supérieure à 25% de sa valeur (Article R.131-26 CCH)

Dans le domaine des caractéristiques acoustiques : Les règles relatives à l’isolation des logements notamment celles fixées en vue de l’isolation des logements aux bruits de transports terrestres (Articles R.111-4, R.111-4-1 du CCH et article L.571-10 du code de l’environnement) ;

Dans le domaine de la construction à proximité des forêts : Les règles en la matière relevant du régime forestier à Mayotte (Article 112-15 du CCH ; articles L.275-13 à -16 du code forestier) ;

Dans le domaine de la protection contre les insectes xylophages : Les règles relatives à la protection contre les termites et les insectes xylophages (Article R.112-4 CCH) ;

Dans le domaine de la prévention du risque sismique ou cyclonique : Les règles relatives à la prévention du risque sismique (Article R.112-1 du CCH ; article R.563-5 du code de l’environnement) ;

Dans le domaine des matériaux et de leur réemploi : Les règles relatives aux matériaux issus de la démolition ou de la réhabilitation lourde de bâtiments et à leur réemploi (Article L.111-9 et L.111-10-4 du CCH).

  • Que doit-on entendre par « règles de construction » ?

Les règles de construction doivent s’entendre des seules obligations de moyen résultant ou prises en application des dispositions précitées, à l’exclusion des obligations en termes de performance ou de résultat, éventuellement quantifiés à atteindre et des règles fixées par le droit de l’Union européenne. Il n’est donc pas possible de déroger ni aux obligations en termes de performance ou de résultat, ni aux règles fixées par l’Union européenne.

  • Comment s’apprécie l’équivalence entre le moyen innovant proposé et l’obligation imposée par la règle à laquelle il est dérogé ?

Lorsque la règle fixe des obligations en matière de performance ou de résultat, éventuellement quantifiés : Le maître d’ouvrage doit apporter la preuve que sa solution permet d’atteindre les mêmes performances ou résultats et de respecter les mêmes objectifs que ceux assignés dans la règle initiale

Lorsque la règle n’énonce ni performance attendue, ni résultat ou d’objectif à atteindre : L’équivalence est vérifiée au regard d’objectifs généraux spécifiques à chaque domaine où il est possible de déroger à la règle initialement fixée.

A titre d’exemple : L’équivalence en matière de sécurité et de protection contre l’incendie est considérée comme effective lorsque, lors d'un incendie, la stabilité des éléments porteurs de l'ouvrage puisse être assurée pendant une durée déterminée et suffisante pour permettre aux occupants de quitter indemnes le bâtiment. La conception du bâtiment et le désenfumage permettent de limiter l'éclosion, le développement et la propagation d'un incendie à l'intérieur de celui-ci ainsi que par l'extérieur et de faciliter l'intervention des secours.

  • Quid des conséquences procédurales liées à la dérogation à une règle fixant une obligation technique ?

Sous réserve des règles de procédure issues du droit de l’UE, lorsqu’une obligation procédurale est attachée à une obligation technique à laquelle il est dérogé, l’autorisation d’y déroger entraîne celle de déroger à l’obligation procédurale correspondante, soit totalement, soit seulement en ce qui concerne la mise en œuvre de cette obligation, selon les cas.

  • Quels sont les organismes compétents pour délivrer l’attestation d’équivalence et quel est le rôle ?

Organismes compétents : Selon les domaines concernés par les possibilités de dérogation, les laboratoires et organismes agréés, organismes détenteurs d’un agrément, le CSTB, les organismes détenteurs d’un certificat de qualification avec le plus haut niveau possible de compétence dans le domaine de la maîtrise d’œuvre et spécifiquement dans le domaine concernés par la solution d’effet équivalent délivré par le COFRAC ou tout autre organisme d’accréditation signature de l’accord multilatéral européen en matière d’accréditation.

Rôle de l’organisme saisi :

  • Se prononce sur la validité de la solution d’effet équivalent proposée par le maître d’ouvrage au vu du dossier que celui-ci a déposé et dont les composantes sont listées à l’article 7 du décret.
  • Évalue l’impact de la solution proposée sur les autres dispositions applicables à l’opération et dresse un rapport d’analyse comparative.
  • Valide la solution et les dispositions prévues.

Il établit une attestation qu’il transmet au maître d’ouvrage, lequel doit l’intégrer à sa demande d’autorisation d’urbanisme, contenant au moins :

  • La liste des règles de construction de droit commun pour lesquelles une solution d'effet équivalent est proposée et des objectifs qui leur sont assignés ;
  • Une présentation sommaire de la solution d'effet équivalent proposée et de son caractère innovant ;
  • La mention des conditions de mise en œuvre de la solution d'effet équivalent préalablement définies par le maître d'ouvrage ;
  • La validation du protocole de contrôle, au cours de l'exécution des travaux, de l'atteinte des résultats attendus ;
  • Le cas échéant, les conditions de contrôle périodique et d'exploitation de la solution d'effet équivalent ;
  • L'attestation de l'assurance couvrant l'activité de délivrance de l'attestation d'effet équivalent de l'organisme.

 

  • Quand ces nouvelles dispositions entrent-elles en vigueur ?

Ces dispositions sont applicables aux opérations de construction pour lesquels il est statué sur une demande d’autorisation à compter du 12 mars 2019.

*****

L’on ne peut que se réjouir de l’adoption de ces nouvelles dispositions qui encouragent la mise en œuvre de procédés techniques innovants par les maîtres d’ouvrage, qu’ils soient publics ou privés, dans un contexte environnemental où la construction durable, voire autonome, doit être encouragée. Reste à voir concrètement si celles-ci donneront lieu à application.

Nicolas CHARREL, avocat associé et Marie BERNARDIN avocate, Cabinet CHARREL & Associés, Paris, Montpellier, Marseille.

Article suivant
01/01/70
Brève
Des précisions quant aux modalités de contestation d’un acte règlementaire devant le juge administratif
Article suivant
08/01/18
VOEUX 2018
Article suivant
09/02/18
Brève
Ecolabels européens : mémo pratique co-rédigé par Me CHARREL pour sécuriser vos achats responsables
Article suivant
04/03/18
Décryptage
L'avenir est dans la clause de réexamen : interview de Me CHARREL et Me GASPAR
Article suivant
22/03/18
Brève
Régularisation des offres irrégulières : possibilité ou obligation ?
Article suivant
04/05/18
Brève
Doit-on donner les codes protégeant des données en enquête pénale ?
Article suivant
15/05/18
Brève
RGPD : adoption de la loi sur la protection des données personnelles
Article suivant
30/05/18
Brève
Marché public ou concession de services : une question de risque réel d'exploitation
Article suivant
01/06/18
Brève
RGPD ET COMMANDE PUBLIQUE : IMPACT IMPORTANT
Article suivant
09/06/18
Brève
Commande publique et RSE : désenchantement ou encouragement autour du critère social
Article suivant
05/07/18
Mise à jour de notre politique de confidentialité en application du RGPD
Article suivant
09/07/18
Cotraitant défaillant lors de la passation : pensez à demander le remplacement !
Article suivant
22/08/18
Publication
L’impact du RGPD sur la commande publique : interview de Me CHARREL
Article suivant
01/09/18
Publication
L’impact du RGPD sur la commande publique : suite de l'interview de Me CHARREL
Article suivant
26/09/18
Décryptage
Fonds de commerce sur le domaine public : la clientèle propre de l'occupant existe t-elle ?
Article suivant
30/10/18
Salon des Maires : Intervention de Me CHARREL sur l'actualité des marchés publics
Article suivant
23/11/18
Victoire d'un avocat du Cabinet CHARREL au concours national d'éloquence des avocats.
Article suivant
23/11/18
Commande publique : sortie imminente du futur code
Article suivant
26/11/18
Décryptage
COMPETENCE DES ACTIONNAIRES DES SPL et SEML : double meurtre au Palais-Royal 
Article suivant
01/12/18
Edgar MORIN accueilli par Nicolas CHARREL au gala de la CROIX ROUGE
Article suivant
02/12/18
Décryptage
LOI ELAN : Séminaires de décryptage des principales mesures
Article suivant
05/12/18
Code de la commande publique : avis de naissance
Article suivant
08/12/18
Décryptage
URBANISME : COMMENT IMPOSER DE FAIRE CONSTATER LES INFRACTIONS ?
Article suivant
11/12/18
CODE DE LA COMMANDE PUBLIQUE : VERSION CONSOLIDEE DISPONIBLE SUR LEGIFRANCE
Article suivant
13/12/18
Loi ELAN : fiche pratique des changements apportés dans le contentieux de l'urbanisme
Article suivant
03/01/19
VOEUX 2019
Article suivant
08/01/19
Présentation du Nouveau Code de la commande publique en webinar avec Moniteur Juris
Article suivant
11/01/19
Loi ELAN : une circulaire précise les choses
Article suivant
12/01/19
Code de la Commande publique : une 1ère table de correspondance publiée par la DAJ
Article suivant
16/01/19
Décryptage
Webinare code de la commande publique bientôt disponible sur youtube
Article suivant
16/01/19
Décryptage
Commande publique et dématérialisation : parution de la 3ème version des guides "très pratiques"
Article suivant
18/01/19
Brève
Marchés publics : Actualisation de trois fiches par la DAJ
Article suivant
30/01/19
Décryptage
ATTESTATIONS FISCALES ET SOCIALES : LA FIN DE LA PAPERASSE ?
Article suivant
02/02/19
Brève
Code de la commande publique : présentation du webinar disponible sur Youtube
Article suivant
18/02/19
Formations nouveau code de la commande publique
Article suivant
21/02/19
Publication
Mise en ligne des documents de consultation : le code de la commande publique pourrait trancher le débat
Article suivant
07/03/19
Brève
Remise en cause des aides européennes en l'absense de mise en concurrence des opérations subventionnées
Article suivant
15/03/19
Publication
La négociation en dialogue compétitif : enjeux et modalités
Article suivant
23/03/19
Brève
Mini-lots de - de 25 000 € : gré à gré ou procédure adaptée ?
Article suivant
30/03/19
Brève
Concours de maîtrise d'oeuvre des organismes d'HLM : ordonnance anti-bug du CCP
Article suivant
31/03/19
Brève
Code de la Commande Publique : Décret anti Bug et toutes les annexes au JO du 31 mars...
Article suivant
01/04/19
Décryptage
Décryptage des bugs corrigés du code de la commande publique
Article suivant
15/04/19
Décryptage
Permis de déroger pour expérimenter : novation pour l'innovation dans la construction
Article suivant
17/04/19
Reconstruction de Notre Dame avec le permis de déroger : prendre le temps de l’urgence disruptive
Article suivant
25/04/19
Brève
#LoiELAN - Contentieux du Permis modificatif : attention aux pièges de procédure
Article suivant
25/04/19
Quel est le rôle du maître d'ouvrage public dans les chantiers ?
Article suivant
23/05/19
Brève
Opérations d'aménagement et ZAC : le « potentiel de développement en énergies renouvelables » doit être pris en compte
Article suivant
28/05/19
Brève
Loi ELAN : la création d'une ZAC dans une OAP autorisée par Décret
Article suivant
03/06/19
Brève
Formation pratique des concessions dans le code de la commande publique
Article suivant
17/06/19
Brève
Réforme de l'Etat : une circulaire pour améliorer les rouages
Article suivant
24/06/19
Brève
Recours abusifs contre un permis de construire : quand le juge ne se donne pas assez d'ELAN
Article suivant
25/06/19
Brève
Hausse à 35.000 € du seuil des marchés publics prévue par le projet de loi "Proximité et engagement"
Article suivant
26/06/19
Brève
Tentative d'influence et impartialité : une mise en examen peut justifier une exclusion
Article suivant
01/07/19
Décryptage
Comment imposer de faire constater les infractions ?
Article suivant
08/07/19
Décryptage
Rigueur du règlement de consultation en procédure de concession
Article suivant
22/07/19
Facturation électronique et nouveaux bugs dans la commande publique : parution des nouvelles dispositions
Article suivant
01/08/19
Fin de OS à 0 dans les marchés publics : plutôt dure réalité pour tous que mythe
Article suivant
12/09/19
Brève
Rentrée des marchés publics au club Marchés de Nice
Article suivant
03/10/19
Publication
Commande publique : " Je rêve d’une directive 2024 qui transforme la règle dure en règle souple"
Article suivant
12/12/19
Brève
Intervention de Me Thomas GASPAR aux 17èmes rencontres de droit et procédure administrative à Marseille
Article suivant
18/12/19
Brève
Autorisations environnementales : nouvelles simplifications
Article suivant
06/01/20
Brève
Excellente nouvelle année 2020
Article suivant
08/01/20
Brève
Les soldes, c'est parti ... sauf pour les acheteurs publics !
Article suivant
22/01/20
Publication
Secret des affaires : nouveau référé dans le CJA
Article suivant
31/01/20
Brève
Médiation administrative : compte rendu des assises annuelles 2019
Article suivant
04/02/20
Publication
Contrat public : validité des clauses de réexamen
Article suivant
08/02/20
Brève
Rupture conventionnelle dans la fonction publique : c'est désormais possible
Article suivant
18/02/20
Décryptage
Les nouveaux outils de la commande publique circulaire
Article suivant
19/02/20
Brève
Constitutionnalité du délit de "Favoritisme"
Article suivant
24/02/20
Brève
Fonction publique de l'Etat - Droits de l'agent
Article suivant
26/02/20
Brève
Avis d'appel public à la concurrence dans les marchés publics
Article suivant
03/03/20
Brève
Fonction publique : le "contrat de projet" devient concret !
Article suivant
03/03/20
Brève
Réforme de la fonction publique et régime indemnitaire
Article suivant
04/03/20
Brève
Convention de délégation et droits du concessionnaire
Article suivant
04/03/20
Brève
Domaine public : précisions sur la notion et incompatibilité avec le statut d'AFUL
Article suivant
05/03/20
Brève
Interview de Me Charrel sur le site Achatpublic.Info à propos de l'arrêt rendu le 28/02/2020 sur l'indemnisation d'un candidat évincé
Article suivant
05/03/20
Brève
Responsabilité des constructeurs: quel est le statut d'un enduit de façade ?
Article suivant
05/03/20
Brève
Le « localisme » dans la commande publique arriverait-il ?
Article suivant
06/03/20
Décryptage
La commande publique à quel prix ? - La modification anticipée du prix dans les marchés publics : les clauses contractuelles de modification
Article suivant
11/03/20
Décryptage
Objet social d'une SEML et objet d'un marché public : rien ne sert de se cacher derrière une compétence que l'on n'a plus !
Article suivant
15/03/20
Brève
Un bien inclus dans le périmètre d’une association syndicale peut-il appartenir au domaine public ?
Article suivant
16/03/20
Brève
Continuité du cabinet durant la crise #covid19
Article suivant
17/03/20
Brève
Abaissement du seuil de recrutement contractuel des agents de direction de la fonction publique territoriale
Article suivant
17/03/20
Brève
Interview de Me Charrel sur le site Achatpublic.Info à propos de l’indépendance du maitre d’oeuvre
Article suivant
18/03/20
Brève
Infractions à l’urbanisme : ne pas se faire Pesquet !
Article suivant
18/03/20
Décryptage
La résiliation pour « difficultés techniques particulières » prévue par le CCAG FCS
Article suivant
18/03/20
Brève
Le Vade-Mecum des aides d'Etat 2019 est paru ! Mais sera t-il toujours d'actualité avec le covid19 ?
Article suivant
20/03/20
Brève
COVID 19 : INTERVIEW DE ME CHARREL SUR LE SITE ACHATPUBLIC.INFO À PROPOS DE L'ARTICULATION ENTRE DON ET COMMANDE PUBLIQUE
Article suivant
22/03/20
Brève
#covid19 : Modification du projet de Loi d'urgence sanitaire adoptée par l'AN et la Commission mixte paritaire
Article suivant
23/03/20
Décryptage
#COVID19 : Pas de confinement total pour le Palais Royal mais halte au jogging !
Article suivant
23/03/20
Décryptage
#COVID-19 : Ce que contient la loi d’urgence pour faire face à l’épidémie
Article suivant
24/03/20
Brève
#COVID-19 et aides aux entreprise par les Etats : pour la Commission européenne « Nécessité fait loi ».
Article suivant
30/03/20
Décryptage
DataJust : les algorithmes entrent en justice au mauvais moment
Article suivant
07/04/20
Décryptage
Article de Me Gaspar paru dans Lexbase : "Indemnisation du candidat évincé irrégulièrement en raison d’un manquement commis dans le choix de la procédure de passation du contrat"
Article suivant
09/04/20
Brève
Délai de recours : double restriction des modalités de contestation d’un acte règlementaire
Article suivant
25/04/20
Décryptage
Le droit de dérogation à certaines réglementations reconnu au préfet pérennisé
Article suivant
06/05/20
Brève
Assouplissement des conditions de télétravail dans la fonction publique
Article suivant
29/05/20
Décryptage
Zoom sur le nouveau rescrit préfectoral
Article suivant
02/06/20
Brève
Nouvelle édition des guides « très pratiques » de la dématérialisation des marchés publics
Article suivant
02/06/20
Décryptage
La réparation par le juge administratif du préjudice subi par la personne publique victime de la pratique anti-concurrentielle d’entente par plusieurs entreprises
Article suivant
05/06/20
Brève
Réouverture des terrasses… et des référés précontractuel et contractuel pour les candidats évincés ayant remis une offre irrégulière
Article suivant
05/06/20
Brève
Recours en contestation de la validité d’un contrat administratif – précisions sur point de départ du délai de recours
Article suivant
22/06/20
Brève
Neutralisation d’une neutralisation d'un critère d'attribution à l'occasion du jugement des offres
Article suivant
22/06/20
Brève
Pondération des critères d'attribution – La liberté surveillée de l’acheteur public
Article suivant
29/06/20
Brève
Modernisation des SCoT et rationalisation de la hiérarchie des normes : les derniers soubresauts de la loi ELAN - PARTIE 1
Les auteurs de l’article
Nicolas Charrel - Avocat associé - Médiateur
Nicolas Charrel
Avocat associé et Médiateur

Partager cette actualité sur les réseaux sociaux

Revenir
Nicolas Charrel
  • Avocat associé
  • Avocat au barreau de Paris
  • Avocat européen à la Cour du Luxembourg
  • Médiateur auprès des juridictions administratives
  • Formateur expert du Groupe Moniteur
Formations:
  • Prestation de serment (1995)
  • Certificat d'aptitude à la Profession d'Avocat (1995)
  • DEA Droit public de l’entreprise
Biographie

En sa qualité d’associé et référent sur les dossiers de la plupart des clients, Nicolas Charrel intervient de manière transversale dans l’ensemble des dossiers cités dans les références du cabinet dans la plupart des domaines du droit public des affaires et des institutions publiques, que ce soit en droit administratif général, en droit des contrats publics (marchés publics – délégations de service public – PPP – BEA – COT…), en droit de l’aménagement (urbanisme, construction, environnement) en droit pénal des personnes publiques.

Nicolas Charrel a pu acquérir une forte expérience de terrain, à l’écoute des services, des opérationnels et des élus, grâce à son expérience au sein des services juridiques.

Dans le domaine de l’assistance à maîtrise d’ouvrage, il  a acquis une expérience avérée en ce qui concerne le droit applicable aux acteurs publics (définition et évolution des compétences, identification des schémas généraux et planning de procédures, suivi des procédures administratives de la détermination des prestataires d’études jusqu’au traitement des réclamations des entreprises de travaux et gestion des contentieux en responsabilité, procédures d’urbanisme, financement…).

Il a également une forte expérience transversale dans le domaine de la construction publique d’équipements d’infrastructure et de superstructure comme en matière d’aménagement, garantissant les maîtres d’ouvrage d’une réelle capacité d’anticipation des difficultés qui se rencontrent à toutes les étapes de l’opération.

Son expérience de bientôt 30 ans dans l’assistance juridique et le contentieux lui permet d’assurer une véritable ingénierie juridique dans la conduite des projets publics, une capacité d’appréhender la dimension risk management pour les décisions à prendre, de définir la stratégie en cas de contentieux et d’assurer la défense et la représentation devant toutes les juridictions pouvant être saisies.

Ses dernières références significatives
  • Assistance mise en place expérimentale et innovante de Lodge Boats
  • Acquisition du Stade de football des Costières par le Nîmes Olympique
  • Contrat de réhabilitation des bains de Strasbourg
  • Assistance juridique pour la réalisation du Stade Jean Bouin à Paris
Ses derniers articles
Dernière actu
29/06/20
Brève
Partie 1 : Les contours du SCoT moderne
22/06/20
Brève
La pondération de la valeur technique à 90% est-elle manifestement disporportionnée ou simplement entachée d'une erreur manifeste d'appréciation ?
22/06/20
Brève
Noter toutes les offres à 0 sur leur valeur technique : chercher l'erreur, pourtant il n'y en aurait pas ! Dire que l'adjudication est en principe interdite...
Revenir
Marie Bernardin
  • Avocat collaborateur
  • Avocat au barreau de Montpellier
Formations:
  • Prestation de serment (2013)
  • Certificat d'aptitude à la Profession d'Avocat (2013)
  • Master II Contrats Publics et Partenariats (2011)
  • Magistère Droit Public des Affaires (2011)
Biographie

Avocat sénior au sein du Cabinet Charrel et associés qu’elle a rejoint au 1er juin 2017, ses précédentes expériences dans deux autres cabinets montpelliérains lui ont permis d’acquérir très rapidement une expérience dans la pratique de nombreux contentieux touchant tous les domaines des collectivités publiques, notamment le domaine du droit administratif général, le droit de l’urbanisme, puis plus particulièrement en droit des contrats publics et de l’intercommunalité. Elle intervient désormais tout particulièrement dans le domaine des contrats publics, sa matière de prédilection. Son expérience déjà importante en terme de contentieux et sa parfaite connaissance des dossiers qu’elle traite lui permettent déjà d’assister les décideurs publics, d’assurer la défense et la représentation devant toutes les juridictions pouvant être saisies. 

Ses dernières références significatives
  • Analyse juridique de la réclamation présentée par un maître d’œuvre dans le cadre de l’exécution du marché public dont il est titulaire
  • Assistance dans le cadre de négociations avec les constructeurs suite à l’apparition de désordres de type décennal
  • Assistance dans le cadre de la mise en œuvre des procédures de publicité et de mise en concurrence en matière d’attribution de conventions d’occupation domaniales (ordonnance n°2017-562 du 19 avril 2017 relative à la propriété des personnes publiques
  • Analyse juridique concernant la lutte contre la dengue sur le territoire communal
  • Assistance d’une commune dans le cadre de la modification de son règlement intérieur de la restauration scolaire
  • Assistance à maîtrise d'ouvrage d'une Communauté d'Agglomération dans le cadre du transfert de compétences GEMAPI/eau potable/assainissement non collectif et collectif/eaux pluviales
  • Défense d'un Département dans le cadre d'un recours introduit à l’encontre du Plan Départemental de Prévention et de Gestion des déchets non dangereux
Ses derniers articles
29/05/20
Décryptage
Le Préfet peut désormais prendre formellement position sur une demande de « rescrit préfectoral »
25/04/19
Brève
Précisions quant à l’articulation du nouvel article L.600-5-2 du code de l’urbanisme avec celles relatives à l’obligation de notification des recours et au délai de cristallisation des moyens
15/04/19
Décryptage
Les conditions de mise en œuvre du nouveau «permis d’expérimenter» ont été précisées

Partager cette actualité sur les réseaux sociaux